Un aventurier de l'entraide: Guillaume

Je m'appelle Guillaume Braillard, j'ai 24 ans et vis à Fribourg, en Suisse. Je suis une personne passionnée tant par le créatif que par le côté technique, voire même mathématique.


Comment avez-vous découvert l’Association ? 

J’ai découvert l’Association par l’entremise d’une amie, une personne qui me connaît bien et qui savait que j’allais être touché par le message véhiculé. Je me suis rendu au premier rendez-vous l’esprit ouvert, tant à découvrir une nouvelle manière de travailler qu’à rencontrer de nouvelles personnes.


La rencontre avec Cécile et Virginie : colorée, drôle, étonnante. Une première rencontre pour des moins perturbantes! Deux personnalités uniques, presque poétiques, voire même magiques. Leurs visages soulignés par le soleil qui nous éclairait ce jour-là et le son de leur voix qui véhiculait ce qu’elles avaient à dire. C’est bien parce qu’elles avaient quelque chose à dire qu’elles m’ont tout de suite convaincu. Un message travaillé, pas sur ses mots, mais sur les épreuves qui les ont amenées à créer l’Association Entre&Aide. Un parcours de vie qui se ressent dans leur envie d’aider.


Votre don à l’Association ?

Marketeur confirmé spécialisé dans le digital, je leur ai proposé mes services concernant la stratégie et la mise en place de l’environnement WEB. De la création de la maquette du site internet à sa mise en place, en passant par les choix communicationnels, j’ai ainsi aidé à mettre Entre&Aide en avant sur la toile.


Que retirez-vous de cette aventure ? Quels sont les bénéfices de cette aventure ?

Des rires, beaucoup de rires! Sans parler de la partie récréative, de cette rencontre dont je garderai un souvenir ancré à jamais, j’ai été étonné par la force de l’entraide et son rayon d’action. Anciennement étudiant en économie, lieu où l’individualisme occupe une place prépondérante, ma notion de l’entraide était, sous une certaine forme, quelque peu différente. Ce que j’essaie de décrire est le bonheur de voir qu’il est possible de réunir un groupe de personnes allant dans une même direction, tous tirant à la même corde, sans le retour sur investissement, sans intérêts, qu’ils soient bancaires ou personnels. Au final, c’est une manière d’avancer différente de ce que j’ai appris. Ni meilleure ni moins bonne, ce fut une expérience très enrichissante où nous en sommes tous ressortis gagnants.


Personnellement, je ne décrirais pas ce mandat / don / rencontre comme une aventure. Le propre de ce terme est qu'il est encadré par un début et une fin. Dans mon cas, le début a été marqué par le jour où j'ai choisi de participer à ce projet. Quant à la fin, elle n'est pas prévue.


Au-delà de la partie liée à la mise en place de l'environnement WEB et des discussions en lien avec mon don à l'Association, je suis ressorti changé de chacun des échanges. Le changement peut faire peur, être négatif, etc. Ce petit exemple permet d'exemplifier ce changement : Avant cette rencontre, lorsque je me regardais, je le faisais avec plusieurs filtres qui m'empêchaient de voir clairement la peinture que j'étais. Pour aller encore plus loin dans l'explication, je n'arrivais pas à déterminer à quel courant artistique cette peinture appartenait. En d'autres termes, depuis peu, je me vois tel que je suis, avec mes qualités et mes défauts, sans me mentir. Cela m'aide à avoir confiance en qui je suis, ce qui me permet de savoir où je souhaite aller. Au final, j'ai souhaité faire un don à Entre&Aide, puis je me suis regardé et finalement je me suis trouvé. Le meilleur moyen de comprendre cette dernière phrase est de lire le livre, ainsi vous vous trouverez.